les Zeps

les Zeps

Mise à jour mi-septembre 2011 : Allemagne


Alors là, on ne rigole plus hein !

Guten Tag aux assidus lecteurs de ce blog. L'ambiance est posée d'entrée : cette mise à jour sera culturelle ou ne sera pas ! !

En effet, il paraît que, dans toute la France sévit actuellement un étrange phénomène appelé communément... "rentrée"... donc nous avons décidé de compatir... et de ne pas narguer tout le monde en étalant de manière impudique tous nos instants ludiques.

On essaiera donc d'être le plus barbant possible, d'insérer les photos les moins intéressantes et les plus floues.

En espérant que vous serez sensibles à ce geste de pure solidarité, nous souhaitons cependant vous présenter d'avance de sincères excuses au cas où, par erreur, une photo d'amusement quelconque venait à se glisser subrepticement dans cette mise à jour (nous nous engageons donc, bien sûr, à rembourser les abonnements des éventuels mécontents !).

 

Lübeck est une ville hanséatique d'Allemagne du Nord, dans le Land de Schleswig-Hostein (ça commence fort ? ah on vous avait prévenus hein !). Ce port de la mer (oh excusez pour ce mot qui pourrait "choquer" certaiens âmes sensibles) Baltique est également surnommé « la reine de la Hanse » : c'était en effet la capitale de la Ligue hanséatique.

La ville fait partie de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, notamment pour son architecture de briques rouges.

 

Bon, allez, on va se calmer un peu quand même car le standard est actuellement saturé d'appels pour demander comment on se désabonne de la newsletter !

 

                          

Non, n'essayez pas de régler les paramètres de votre ordinateur ou de bouger l'écran dans tous les sens : c'est bien la tour qui est penchée... (malheureusement on n'a pas pu savoir si c'est Pise qui a copié ou l'inverse !).

 

Petite pause quand même (sur un canon du XVème siècle ! ... aucun respect ces gosses !)

 

               

                N'empêche que Lübeck, c'était quand même très chouette !

 

 

    

"Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?"... Rassurez-vous, je me suis posé la même question ! En fait, c'est paraît-il, du "Land Art" (de l'art avec des éléments naturels). Eh oui, pendant que votre serviteur s'évertue, pour votre plus grand plaisir (si, si, laissez-moi y croire !) à mettre à jour ce blog, les trois autres de la bande s'amusent bien (ah non, on a dit qu'il ne fallait pas prononcer des mots comme celui-là !... donc les autres développent leur créativité artistique !). .... N'empêche que "Land Art", ça fait un peu terme qui se la pète !

Nous étions alors dans un champ proche d'un bois, dans la belle région des lacs de Mecklenbourg (pas de photos ? Non, non, on respecte notre engagement : pas de clichés provocateurs !).

 

 

Quelques vues de Potsdam.

Architecture particulière qui rappelle quelque peu les villes d'Europe du Nord.

 

 

                  

                    La porte de Brandenbourg.

Les plus alertes d'entre vous se disent déjà "mais c'est pas à Berlin normalement la porte de Brandenbourg ? !". A ceux-là, direct, on leur répond "tout juste, Julien Lepers et ses questions ne doivent plus vous effrayer, inscrivez-vous sur le champ !... mais Potsdam en possède une également... et cette lacune vous aurait peut-être coûté une place en super-finale des champions !".

 

Les enfants aussi sont solidaires ! Reprise de l'école ! ...et une semaine avant les "Franzose" en plus !... Faut dire qu'ils n'auront que deux heures de cours (principalement maths et français) quatre fois par semaine... le reste (sciences naturelles, histoire, géographie, arts appliqués, etc.) sera étudié "sur le terrain" !

 

              

Et il y en a qui sèchent... et qui copient déjà ! (On ne dénonce pas SVP)

 

                

                Non, ce n'est pas encore la récréation... c'est l'initiation à la musique ! Ca pourrait s'appeler du "Casserole Art" (y'a pas de raison, moi aussi je peux inventer des mots pour me la péter !)....

 

Ici, séance sport-histoire. En effet, au cours de notre bon petit tour en vélo, on s'arrêtera pour observer ce mirador et expliquer ce qu'était le rideau de fer. Les enfants sont très intéressés et Mahé commence sa série (d'environ) 500 questions sur les relations entre les Allemands de l'Est et ceux de l'Ouest pendant la guerre froide.

Petite anecdote (je sais que vous en êtes friands !) : Mahé a fait pipi depuis le haut du mirador (Emmie n'a pas souhaité tenter l'expérience... même pour la petite histoire !).

 

BERLIN

Un petit saut de quelques millions d'années pour arriver au musée d'histoire naturelle où on approfondira nos connaissance sur les dinosaures (authentiques squelettes de différentes espèces), les météorites (véritables morceaux atterris sur notre planète) ou autres animaux et phénomènes naturels... le tout en prenant du bon temps !

 

               

                                     Alexander Platz

 

 Dôme de la cathédrale (sur l'ïle aux musées)

 

                

                La Porte de Brandenbourg. Elle a fière allure quand même ! 

Il n'y a seulement qu'une vingtaine d'années, les Allemands (ou touristes) de l'Ouest n'avait pas le loisir de l'observer de face. Elle se trouvait effectivement du côté Est... à quelques mètres du mur !

 

Quelques traces de ce mur de la honte qui sépara de manière brutale pendant 28 ans familles, amis...

 

 

                             

   Un pied à l'Ouest, l'autre à l'Est... de quoi demeurer songeur !

 

A Bernauer Strasse, quelques images rappelant que, les jours suivants le 13 août 1961 (date officielle de la construction du mur), certains ont été prêts à tout abandonner... sauf la liberté ! !

 

           

Mirador... en béton celui-là (plus les années passaient, plus les fortifications se solidifiaient, plus le mur se renforçait... mais cela n'empêchait pas cependant l'idéologie de s'effriter !).

 

                                

                                Checkpoint Charlie, point de passage obligé entre les secteurs russe et américain.

 

 

 

                

A East Side Gallery, certains ont essayé d'utiliser le mal pour faire le beau... de mettre l'horreur au service de l'Art.

 

 

 

                

                Plusieurs jours dans la capitale et une journée exclusivement à vélo (environ 25 kilomètres à sillonner les rues de cette ville empreinte d'histoire) ! Même si Berlin a véritablement passionné tout le monde, il y en a qui résistent quand même mieux à la fatigue (et on ne vous montre même pas l'état des deux autres !).

 

 

                                                  Auf wiedersehen und bis bald !

 

 


15/09/2011
7 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :